dimanche 13 octobre 2013

Art déco in America: New York, Philadelphia, Chicago...


Les Américains sont-ils un peuple sans histoire ? On a beau savoir que non, nous autres européens, avons quelques prétentions à être plus historiés qu’eux. L’une des grande découverte américaine a été la présence  d’un authentique patrimoine architectural à New York puis à Philadelphie et évidement aussi à Chicago (je parlerais de Detroit un peu plus tard) : l’art déco. Les années 20, 30 sont des décennies où les Etats-Unis se construisent, où le développement économique est considérable, où l’industrie tourne à plein régime, et, dans un pays immense, où il y a tout à continuer à construire, on construit dans le style de l’époque. Hormis à Vienne ou à Prague, la présence de cet art dans les villes européennes est relativement confidentiel. Aux Etats-Unis il est évident et incontournable. 
Plus intéressant encore est le fait que ce style originellement issu d’Europe prend ici des caractères typiquement nationaux : références au monde industriel, aux vertus héroïques, aux cultures indiennes et précolombiennes… On va donc trouver çà et là, des épis de blé européens qui croisent des épis de maïs américains. Des silhouettes d’indiens vont apparaitre, ainsi que des architectures ou des décors inspirés des mayas ou des aztèques. Bref, un authentique style américain m’est apparu. Or, ce patrimoine, les américains semblent ne pas trop savoir qu’il existe : pas de livres, peu d’images et d’indications dans les guides, aucun circuits de visites. Je n’en suis plus étonné : ce n’est pas que les américains n’aient pas d’histoire, mais elle occupe une autre place que pour nous  dans leur culture, d’avantage basée sur la mobilité - dans l’espace comme dans les mentalités. Repartir aux Etats-Unis pour se faire une petite expédition Art-Déco pourrait bien occuper un mois, deux mois, trois mois…




Are Americans a people without history? Though we know this is wrong, we Europeans, have some assumptions to be more storied than them. One of my great American discovery was the presence of an authentic architectural heritage in New York and Philadelphia and of course also in Chicago ( I will speak of Detroit later ) : the  art-deco style . The 20s, 30s are decades when the United States are built, when economic development is considerable, when the industry is in full swing, and in a huge country, where there is everything to continue to be built, they built in the style of the time. Except in Vienna or Prague, the presence of this art in European cities is relatively confidential. In the United States it is obvious and inescapable.
More interesting is the fact that this style originally from Europe takes on national typical features: references to the industrial world, to the heroic virtues, to pre-Columbian and Native American cultures... So we will find here and there, European’s ears of wheat that intersect U.S.’s ears of corn. Indian silhouettes will appear, as well as architectures and designs inspired by the Mayan or Aztec. In short, an authentic American style occurred to me. However, this heritage, Americans do not seem too aware of: no books, no images and information in the guides, no organized tours. I'm more surprised anymore: it is not that Americans do not have a story, but it occupies another place in their culture, based on the mobility advantage - in space as in attitudes, than in ours. Going back to United States for a small Art Deco expedition could take a month, two months, three months....







Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire