mercredi 9 octobre 2013

Hauteur: 1779 pieds / Height: 1776 feet

Au fond du hall d’entrée de l’Empire State Building, une image triomphante, celle du bâtiment comme un phare, éclairant le monde. Passé la surprise, sinon même l’incrédulité, nous nous reprenons. Car, en fait, n’avons-nous nous pas aussi agit de manière autant décomplexée, juste deux cent cinquante ans avant ? Mais si, souvenons-nous de Versailles, du roi soleil et de son emblème… les chevilles enflent toujours vite ! Mais bon, l’histoire nous est passé dessus, nous avons compris que la prétention n’apporte pas grand chose. Nous devrions donc nous moquer de l’arrogance américaine alors qu’elle est simplement une erreur de jeunesse ?
Manhattan est parsemé de gratte-ciels historiques qui furent tous les plus haut immeubles du monde, parfois pour peu de temps, vite détrônés par leur voisin. Après de 11 septembre, il fut tout de suite question de reconstruire le World Trade center. Après dix ans de débats et de querelles, les bâtiments sortent de terre. Il aurait été possible de construire, une fois de plus, le plus haut immeuble du monde. Mais cette fois-ci les américains laissent cette pauvre symbolique aux chinois. Et en ont choisi une autre, parfaite celle-là : 1776. Telle est la hauteur en pieds de la tour, en référence à l’année de la proclamation de l’indépendance.
La crise économique, financière, écologique et culturelle que nous traversons nous oblige à nous questionner. Nous, c’est la France, l’Europe, le monde. Pour l’avoir perçu nettement dans le voyage de l’été dernier, l’Amérique aussi s’interroge. Et pas qu’à Détroit, même si à détroit c’est évident. Nous accédons à plus de modestie, même si la résistance est parfois aussi forte qu’ancrée. Mais voilà : en construisant sur Ground zero une tour de 1776 pieds, l’Amérique témoigne d’une finesse toute européenne du sens et de l’histoire. Je ne dis pas que tout le monde à la conscience nette de cela, mais un symbole parle et est entendu même si on ne s’en rend pas compte directement.
Aussi nous autres « vieux européens » ne pouvons que nous réjouir de voir nos cousins des Amériques d’accéder à ce statut. Pour leur bien, le notre, celui du monde entier.

Rectificatif : depuis le 12 novembre le One World Trade Center est reconnu comme étant la plus haute tour des Etats Unis, au grand dam de Chicago, qui détenait depuis 40 ans le record avec la Willis Tower. Ce qui vaut une petite guerre de clochers (c’est le cas de le dire). Comme quoi, même si le symbole continue de dépasser l’exploit, les habitudes du toujours plus ont la vie dure… il y a  encore du travail pour changer les mentalités, mais qui s’en étonnera ?

At the back wall of the Empire State Building lobby, a triumphant image of the building as a lighthouse, illuminating the world. After surprise and disbelief, we get a grip on ourselves. Because, in fact, did we not have been so much uninhibited, just two hundred and fifty years before? Remember Versailles, the Sun King and his emblem ... Anyway, the story spent on us, we understood that the claim does not add much. Do we should make fun of American arrogance when it is just a youthful indiscretion ?
Manhattan is full of historical skyscrapers that were all the tallest buildings in the world, sometimes for a short time and quickly dethroned by their neighbor. After 9.11, rebuilding the World Trade Center was immediately a question. After ten years of debate and wrangling, the buildings rose of the ground. It would have been possible to build, once again, the tallest building in the world. But this time the Americans leave this poor symbolism to the Chinese. And chose another and perfect one: 1776. This is the height in feet of the tower, in reference to the year of the proclamation of independence.
Financial , environmental and cultural economic crisis we are experiencing requires us to question. « Us » is France, Europe and the world. To have seen it in our summer journey, America is also questioning itself. And not only Detroit, even if it is obvious to Detroit. We access to more modesty, even if the resistance is sometimes strong and fixed. But now, building on Ground Zero Freedom tower 1776 feet tall, America reflects a European finesse of meaning of history. I'm not saying that everyone have this consciousness, but a symbol speaks and is heard even if we do not realize it directly. 
We « old European » can only rejoice to see our cousins ​​in the Americas access to this status. For their sake, ours, that of the world.

Correction: from November 12 the One World Trade Center is recognized as the tallest tower in the United States, to the chagrin of Chicago, who held the record for 40 years with the Willis Tower. This is a small parish rivalty. Like what, even if the symbol continues to surpass the feat, old habits ever die hard ... there is still work to change attitudes, but who's surprised?



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire