lundi 11 novembre 2013

La chapelle des frères Carmes à Paris / Carmelite friars chapel in Paris

Difficile d’organiser dans les 120m2 d’un ancien garage la chapelle du nouveau Couvent des frères Carmes. Il fallait en effet pouvoir y accueillir les offices de la communauté (12 personnes), l’assemblée du dimanche (50personnes) et la prière individuelle des frères (les deux heures d’oraison quotidienne est la spécificité de la prière au Carmel). Avec deux complications complémentaires : un espace existant sans forme précise, et une tapisserie à installer - et non des moindres. Il s’agit de la plus grande œuvre tissée de Alfred Manessier, 10 mètres de long par 3 de haut… Comment ne pas la rendre écrasante, comment en faire le fond du sanctuaire sans qu’elle soit pour autant comme exposée ?
La réponse à toutes ces problématiques est dans le questionnement des aménagements liturgiques habituels. En préférant la largeur à la longueur des espaces hiérarchisés apparaissent, parfaitement équilibrés et coordonnés les uns aux autres. Le projet est complété par la création d’un autel en béton brut blanc. Les autres objets liturgiques (Croix, pupitre, tabernacle) sont réalisés en acier poli miroir.

Projet #63, 2012. 6, rue Jean Ferrandi, Paris VI. Avec Tanguy Rodier, Axis architecture.

Difficult to organize the chapel of the new convent of Carmelite Friars in  a 1,300 sq ft former garage. It was necessary to be able to accommodate the offices of the community (12 people) , the Sunday  Holy Mass(50 people) and the individual prayer of brothers (two hours of daily contemplation is the distinctive feature of carmelite spirituality) . With two additional complications : an existing space without definite shapes , and a tapestry to install. Not least . It is the largest woven work designed by Alfred Manessier, 33 ft long by 11 high ... How not to make it overwhelming, how to make it the back of the sanctuary without being like in a exhibition?
The answer to all these problems is in the questioning of traditional liturgical developments. By choosing the width to the length ordered spaces appears, perfectly balanced and coordinated with each other. The project is complemented by the design of an altar in white raw concrete. Other liturgical objects ( cross , pulpit, tabernacle) are made of polished mirror-like steel.

Work #63, 2012. Jean ferrandi 6, Paris VIth district. With Tanguy Rodier, Axis architecture.



Pour cette tapisserie Manessier a été inspiré par le poème de la « Nuit obscure » de Jean de la Croix, strophe V :
O noche que guiaste, 
O noche amable más que el alborada, O noche que juntaste 
Amado con amada
, Amada en el amado transformada !
Oh nuit qui as conduit
, Oh nuit plus aimable que l’aube levée, Oh nuit qui as uni
 l’ami avec l’aimée, 
l’aimée en l’ami même transformée !
« La nuit, nuit exclamative, nuit jubilatoire, est personnalisée par ce triple « O » qui chante le tissage de la nuit en genèse et en acte. Le noir profond, travaillé de fils de lumières, s’anime en la texture d’une trame tissée de multiples manières. Sa matière en mouvement exprime l’action de la nuit qui conduit et unit l’ami avec l’aimée, action divine, jaillissement ou explosion de joie qui essaime dans le bleu indigo d’un univers ouvert et irisé de pourpre et de lumière. » Fr Olivier Rousseau.

For this tapestry, Manessier was inspired by the Dark Night poem by Saint John of the Cross, verse V :
O noche que guiaste, 
O noche amable más que el alborada, O noche que juntaste 
Amado con amada
, Amada en el amado transformada !

O guiding night,  O night more lovely than the dawn, O night that has united the Lover with his beloved, transforming the Beloved into his Lover !

« Night, exclamatory night, jubilant night, is personalized by the triple " O " who sings the weaving night, in genesis and in action. The deep black, worked with yarns of light, comes alive in the texture of a woven maked in many ways. His matter in motion expresses the action of the night driving and unites the Lover with her beloved. This is the divine action, gushing or explosion of joy that scatters in the blue of an open universe and iridescent of purple and light »  Fr Olivier Rousseau. 


Le tabernacle en cours de montage aux ateliers Rodrigues de Tourcoing.
The tabernacle during assembly at Rodrigues workshop in Tourcoing.





Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire