vendredi 29 novembre 2013

Maison prototype / prototype housing

J’en conviens facilement, à l’heure du développement durable, du développement urbain contrôlé et du modèle de la ville intense, il est assez hérétique aujourd’hui de proposer une maison pavillonnaire. Sans aucun doute, cela renchéri sur l’étalement urbain et le mitage du paysage. Mais il est des zones où ce sont bien des maisons qui seront construites, et la plupart du temps dans un style « neo » dont on connaît la faiblesse absolue. 
Ce projet vise donc dans un premier temps à proposer une maison qui, dans sa géométrie et ses proportions, soit contemporaine y compris dans le traitement d’un toit à double pente. L’idée est de retrouver l’esprit des masses trapues des habitats vernaculaires, et ainsi donner présence et authenticité à cette maison. L’intégration dans le paysage n’est pas une question de disparition, mais de dialogue.
Le second point fort de ce projet est son adaptabilité. Dès sa construction cette maison anticipe sur ses évolutions futures : la charpente sur la partie nuit pourra recevoir un plancher et transformer les combles en chambres quand la famille s’agrandira. La hauteur des murs périphériques est calculée pour avoir à l’étage des surfaces généreuses.  Le placard est déjà dimensionné pour y placer un escalier, les cloisons initiales sont conçues pour donner, lorsqu’elles seront enlevées, des volumes aux géométries nettes, et ce sans reprise des autres aménagements.
La maison peut aussi s’étendre à l’extérieur, en respectant le profil du pignon : véranda ou serre dans le prolongement,  car port ou atelier sur l’un des cotés. A chaque fois, ces adjonctions seront cohérentes et ne seront pas perçues comme des verrues.
La qualité de l’architecture n‘est pas que dans le style. Elle est aussi - et d’abord - dans la précision et la clarté d’un dessin, et des espaces qui en résultent.

Projet # 73. client privé. 2012. 100m2 extensibles à 165m2. BBC. 150.000€ HT. Avec Aymeric Bour,François Cordonnier et  Jean-Baptiste Haingue, Etudiants HEI.

I readily admit , in those days of sustainable development time, urban development and controlled model of intense city, it is quite heretical today to propose a residential home. Undoubtedly, this outbid urban sprawl . But there are areas where houses are to be built , and most of the time in a " neo " style of whom we know its absolute weakness.
This project aims firstly to provide a home that will be a contemporary one, in its geometry and proportions, including treatment of a gabled roof. The idea is to recapture the spirit of squat masses vernacular habitats, to give presence and authenticity to this house. Integration into the landscape is not a matter of disappearance, but dialogue.
The second highlight of this project is its adaptability. Since it was built this house anticipates future developments: the framework of the bedrooms zone will receive a floor and can converting the attic into others rooms when the family grows. The height of the perimeter walls is calculated to have generous floor surfaces. The closet is already sized to place a staircase, the initial partitions are designed to give, when they will be removed, volume with  precise geometry and without renovate all the existing partitions.
The house can also extend outside, respecting the gable profile: screened porch or greenhouse in the continuation, car port or workshop on one side. Each time, these additions will be consistent and will not be seen as warts.
The quality of the architecture is not in style. It is also - and primarily - in the accuracy and clarity of the drawing, and spaces that result.

Project # 73. private client. 2012. 1,100 sq ft up to 1,800 sq ft. Low energy  consumption. €150,000 VAT excl. With Avec Aymeric Bour, François Cordonnier et  Jean-Baptiste Haingue, HEI students.





Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire