samedi 30 novembre 2013

Red Wings New Arena, an architectural proposal for Detroit

En Août dernier, le voyage aux Etats Unis a pris un tour inattendu à Détroit. Comme je l’ai déjà écrit sur ce blog en septembre, la rencontre avec cette ville m’a beaucoup donné à penser. En essayant de mettre des mots sur ce que j’avais vu et ressenti, je suis allé farfouiller sur le web. C’est comme cela que j’apprends qu’un nouveau stade de hockey sur glace est envisagé juste à coté du Fox Theatre, pour l’équipe locale qui est l’une des plus importante du pays, et que le montage financier vient d’être finalisé – environ 560 millions de dollars, pour un stade couvert de 17.000 places, sur un terrain de 30 hectares, avec parkings, boutiques, logements, hôtels et bureaux.
Ne me demandez pourquoi j’ai voulu en savoir un peu plus, je suis encore incapable de le dire. Toujours est-il qu’en saisissant « red wings new arena » sur le moteur recherche que vous savez, et je tombe sur deux propositions architecturales.  Mon sang se glace de ce que je vois. Le raisonnement qui suit se fera dans une fraction de seconde. « Si Détroit, qui va mal, accepte de produire de si mauvaises choses, elle n’est pas prête de se relever, et ce n’est pas possible. Si je ne parle pas, les pierres elles mêmes crieront (Lc 19,40) » (Que la référence biblique ne vous gène pas, cela fait partie de mon imaginaire – mais je ne suis pas pour autant le Christ arrivant à Jérusalem !!!).
L’affaire aurait pu en rester à cette réaction, mais parfois nous prononçons des mots qui opèrent ce qu’ils disent. Trois mois plus tard, le projet est finalisé, sous forme d’une esquisse complète. Un dossier de 50 pages propose une vision à la fois sobre et spectaculaire d’un bâtiment inscrit dans la ville et sa culture, décline un parti architectural et urbain qui refuse l’objet sculptural et solitaire, développe de nouveaux éléments de programme qui puissent participer au renouveau social et économique de Détroit.
Il est utile de préciser que ce travail ne répond à aucune commande ni concours. Fournir tant de travail de manière aussi gratuite peut paraitre assez fou. Ça l’est certainement, mais la question n’est pas là. Quand l’évidence se fait jour de devoir aller plus loin dans sa vie, et qu’à ce carrefour on croise une route que l’on n’aurait pu voir autrement, une conjonction s’opère. Et il n’y a pas à hésiter. Au final, j'ai confirmé ma capacité à maitriser la complexité et la grande échelle en tenant un récit de bout en bout et sans rien lâcher de ma manière de penser l’architecture. Plus encore cela a soudé l'équipe naissante. Rien que pour ça, le jeu en valait la peine. 

Last August , the trip to the United States took an unexpected turn in Detroit. As I‘ve wrtiien in this blog in September, the encounter with this city gave me a lot to think about. Trying to put into words what I saw and felt, I went rummaging on the web. This is how I learned that a new ice hockey stadium was planned right next to the Fox Theatre for the home team, which is one of the famous in the Nation, and that the financial package has just be finalized - about $ 560M for a 17,000-seat indoor stadium, on a plot of 75 acre, with parking lots, shops, housing, hotels and offices.
Do not ask me why I wanted to know a little more, I am still unable to say. By entering "Red Wings new arena" on the search engine you know, I found two architectural proposals. My blood freezes what I see. The following reasoning will be in a split second. "If Detroit, recovering, agrees to produce such bad things, it’s not ready to rise again, and this is not possible. If I do not speak , the stones will cry themselves (Luke 19.40)" (What the Bible reference does not bother you, this is part of my imagination - but I'm not at all Christ arriving in Jerusalem!).
The case could have stopped with this reaction, but sometimes we pronounce words that operate what they say. Three months later, the project is finalized, as a complete design. A record of 50 pages offers a vision that is both a sober and spectacular building part of the city and its culture, declines architectural and urban choises that refuses sculptural and lonely object, develops new program elements that can participate to the social and economic revival of Detroit.
It is worth noting that this work does not respond to order or contest. Provide so much work in a free move may seem pretty crazy. It is, certainly, but the question is not there. When evidence is emerging of having to go further in his life, and at this junction there's a road that we would not otherwise see, a conjunction occurs. And there is no hesitation. After all, I confirmed my ability to master the complexity and large dimension  with holding a purpose from beginning to end and without releasing anything of my way to think about architecture. Furthermore it has welded the nascent team. Just for that, it’s worth the effort. 

le site, entre Woodward Ave (à G), Cass Ave (à Dr) et Downtown Detroit


Façade sur Woodward Avenue
Le site et l'intégration du projet: l'ensemble des parkings, commerces, bureaux et logements du programme sont organisés selon un grand axe qui se continue dans le down town derrière le Fox Theatre, zone totalement détruite. Cela assure le lien avec le centre historique, et connecte aussi le secteur de Cass avenue.






The Woodward Grand lobby
Intégration sur Woodward. Les échelles ont été particulièrement étudiées pour assurer l'urbanité du bâtiment: sa disposition en "front à rue" et sa masse assurent la continuité avec le down town et ses buildings historiques.

Jour d'inauguration !

Giulia à gauche, Olivier à droite, voici l'équipe en pleine discussion! Giulia at left, Olivier at right, here is the team in great talk!

1 commentaire:

  1. Me voici enfin enfin, cher Denis, à la découverte de ton blog. Pardon pour mon retard inqualifiable, mais je vais me rattraper… En premier lieu, bravo pour ton enthousiasme et mes voeux les plus vifs pour que ce désir qui agite tes neurones voit le jour, en 2014 et allez, ils resteront valables en 2015-2016… M'en vais de ce pas réserver mon billet pour l'inauguration!

    RépondreSupprimer