dimanche 5 janvier 2014

Prague, le sanctuaire de Lorette / the Lorette sanctuary in Prague


Il faut encore un peu marcher au dessus de Mala Stana et s’éloigner du château de Prague pour découvrir le sanctuaire de Lorette, construit par Christoph et Kilian-Ignaz Dientzenhofer dans la seconde moitié du XVIIeS. Je sais pourquoi ce lieu me touche, et je ne sais pas pourquoi. Il y a dans ces volumes, ces courbes et contre courbes, ces espaces, leurs lumières et leurs transparences, une sorte de légèreté et de souplesse, de grâce et de simplicité, mais c’est en même temps un lieu complexe, et sophistiqué. Est-ce cet équilibre qui rend l’endroit magique ? Est-ce plus simplement cette manière de mettre tout son savoir dans un projet modeste, de refuser toute ostentation sans pour autant renoncer à l’éloquence ? L’économie de moyens est plus qu’une règle, c’est une vertu. Celle des chefs-d’œuvre, qui n’ont pas besoin de hurler pour être entendus. Le souffle de la brise légère… (1 Rois 19,12)

It takes a little walk over Mala Stana and not far from Prague Castle to discover the sanctuary of Loreto, built by Christoph and Kilian-Ignaz Dientzenhofer in the second half of XVII. I know why this place touches me, and I do not know why. There are in these volumes, and these curves and counter-curves, these spaces, their lights and transparencies, a kind of lightness and flexibility, grace and simplicity, but it is also a complex place, and sophisticated. Is it this balance that makes magical the place? Is it this way to put all his knowledge into a small project, to refuse any ostentation without sacrificing eloquence? The economy of means is more than a rule, it is a virtue, the one of masterpieces, which do not need to scream to be heard. A still small voice, a sound of sheer silence, a gentle whisper... (1 Kings 19:12)






Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire