lundi 12 mai 2014

Renouveler la vue

Musée du Louvre-Lens par SANAA / Fond Régional d’Art Contemporain Nord Pas-de-Calais à Dunkerque par Lacaton & Vassal.

Il ne peut y avoir de propositions à ce point différentes entre le Louvre-Lens et le FRAC NPdC, les deux réalisations remarquables récemment livrées dans la région. Autant le travail de SANAA  (Sejima And Nishizawa And Associates) joue l’épure jusqu’au point d’une tentative de disparition de l’architecture, autant celui de Anne Lacaton & Jean-Philippe Vassal développe avec détermination la richesse d’expression des matériaux modestes.
Un point commun cependant, et remarquable, qui concerne la question du regard. L’architecture moderne avait redécouvert les possibilités de cadrage qu’offrent les fenêtres. Les vues judicieusement choisies faisaient des paysages environnants autant de tableaux. Le Louvre-Lens et le FRAC NPdC font un pas de plus en s’intéressant  non plus à la fenêtre et son cadre, mais à son remplissage, c’est à dire à la fermeture de cette ouverture. Car l’épaisseur transparente du verre peut être interrogée. Et son traitement peut produire une modification de la perception du réel que cadre la fenêtre, et faire voir autrement. Effet décoratif ? Il faut être bien conscient de ce que l’on fait ! En l’occurrence les plaques d’aluminium de SANAA ou les coussins EFTE de Lacaton & Vassal donnent à voir ce que cache l’apparente ingratitude du paysage lensois ou Dunkerquois : la délicate poésie des choses simples.







Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire